Lorsque les températures deviennent  insupportables, limitez autant que possibles les sorties, notamment aux heures les plus chaudes de la journée.
 
Avant de sortir, protéger vous du soleil et de la chaleur en portant des vêtements légers, amples, de préférence clairs.
 
 Protéger votre tête
Limitez vos activités physiques et sportives, surtout si vous n’y êtes pas habitués, et pratiquez celles-ci de préférence en début de matinée ou en fin d’après-midi, pourquoi pas en soirée.
 
Le jour, fermez les volets, vos stores et rideaux des façades exposées au soleil. Maintenez les fenêtres fermées tant que la température intérieure est inférieure à celle du dehors.
En tant que de besoin, actionner les ventilateurs et climatiseurs . 
Limitez autant que possible l’usage des appareils électriques diffusant de la chaleur comme les fours, fer à repasser , lave-vaisselle et lave-linge ...
 
Même si vous avez l’impression qu’à peine sorti de la douche, vous avez aussi chaud qu’avant, il est important de se rafraîchir plusieurs fois par jours, d’autant qu’en période de forte chaleur la sudation est naturellement plus importante pour permettre au corps de réguler sa température
 
Se laver régulièrement permet ainsi de maintenir une bonne hygiène, tout en contribuant au rafraîchissement du corps.
Chez les plus jeunes, notamment les nourrissons, l’usage très régulier d’un brumisateur est particulièrement conseillé entre deux bains, lors de promenades ou en voiture
 
 

 

Pour les plus grands, pensez à vous rafraîchir régulièrement le visage 
Évitez autant que possible de rester exposé derrière une baie vitrée, et si vous travaillez en extérieur faites des poses fréquentes, hydratez-vous au maximum et évitez si possible les travaux isolés.
 
 N’attendez pas d’avoir soif pour boire ! 
 
Afin de compenser la forte déperdition d’eau par l’effet de la sudation ,boire au moins 1,5 litre d’eau par jour,en plus d’une alimentation riche en eau !
On évitera les boissons alcoolisées : elles peuvent être particulièrement délétères pour les organismes déjà affaiblis en période de canicule. L’alcool limite les capacités de défense du corps humain et favorise la déshydratation.
On évitera aussi le café, le thé et les sodas , pour privilégier les boissons peu sucrées, éventuellement à base de jus de fruits
Votre alimentation pourra compléter utilement vos efforts d’hydratation. Pratiquement tous les aliments contiennent de l’eau. On pensera d’abord fruits et légumes : oranges, tomates, melons, pastèques, courgettes… qui contiennent plus de 80 % d’eau, mais aussi les laitages : fromage blanc, yaourts, laits, qui varient entre 75 à 90 % d’eau.
On peut même trouver de l’eau dans les aliments les plus inattendus : viandes, poissons, œufs (près de 70 % d’eau)… même le riz ou les pâtes arrivent à contenir jusqu’à 70 % d’eau après cuisson
La chaleur devient particulièrement insupportable pour l’organisme lorsque les températures élevées durent plusieurs jours, surtout lorsqu’elles ne baissent pas suffisamment la nuit pour permettre une bonne récupération nuit trop chaude = sommeil de mauvaise qualité, endormissement difficile, réveils fréquents, nuit courte…
 
La solidarité se joue aussi entre voisins. Si dans votre entourage vous avez connaissance de personnes fragiles, n’hésitez pas à leur venir en aide. Il faut parfois peu de chose pour être utile : Aller chercher une baguette de pain, faire quelques courses 
Le coup de chaleur est une urgence médicale survenant lorsque l’organisme ne parvient plus à réguler la température corporelle
Cette dernière augmente de manière alarmante, pouvant excéder 40° C.
La peau est chaude, rouge et le plus souvent sèche.
La victime peut se plaindre de céphalées sévères, être confuse ou perdre connaissance. On observe parfois des crises convulsives y associées.
 
Appeller les secours
 
(15, 18, 112)